L'UE n'envisage pas d'ouvrir de nouveaux chapitres dans les négociations avec la Turquie «dans les circonstances actuelles»

19 décembre 2016

L'Union européenne n'envisage pas d'ouvrir de nouveaux chapitres dans les négociations d'adhésion de la Turquie « dans les circonstances actuelles », a annoncé mardi la présidence du Conseil de l'UE, à l'issue d'une réunion de ministres des 28 pays membres du bloc communautaire, écrit l'AFP.
« Dans les circonstances actuelles, l'ouverture de nouveaux chapitres n'est pas envisagée », a précisé la présidence du Conseil, actuellement assurée par la Slovaquie.
Cette prise de position est une réaction aux atteintes à la démocratie par le régime turque, qui se sont intensifiées depuis la tentative du coup d'état du mois de juillet, suivie par des vagues d'actions répressives.
Malgré des longues discussions, le texte n'a pas pu obtenir l'unanimité des 28, l'Autriche refusant de soutenir des conclusions communes si les autres États ne se prononcent pas en faveur d'un « gel » des négociations d'adhésion de la Turquie.
« Un pays n'a pas manifesté son appui pour le compromis soutenu par les autres 27 », a déclaré le ministre slovaque des affaires étrangères, Miroslav Lajcak, faisant allusion à la Vienne, qui a adopté l'attitude la plus dure contre Ankara.
Les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE, qui sont divisées en 35 chapitres pour des domaines spécifiques, ont commencé en 2005, mais elles avancent lentement. À présent, seuls 16 chapitres sont ouverts et un seul a été achevé.

L'Opinion du lecteur
0 commentaires
zoomer l'image

Victoire des libéraux, mais non du PNL

MAKE

Je comprends bien pourquoi les libéraux se chamaillent après l'échec des élections, mais ils ne doivent pas se fâcher, car en fait, l'électorat a choisi le libéralisme.
C'est vrai, le libéralisme sans le PNL.
Lire la suiteLire la suite

Partener
.